Présentation

Pour visiter le Cap Sizum, cliquez ici

Le bateau Cap Sizun est l'héritier, dans sa construction, des thoniers primitifs qui étaient gréés de voiles au tiers (genre Bisquine). Le maniement des voiles sur ce genre de gréement est plus compliqué puisqu'il implique de passer les vergues au bord opposé à celui qui reçoit le vent et ça à chaque virement de bord.
De plus c'est la drisse d'itague qui servait de haubans (Solidité latérale du mât plus faible). La manœuvre s'est singulièrement simplifiée quand les charpentiers de marine ont gréé avec bôme et corne leurs nouvelles constructions. Les Groisillons appelaient ces bateaux gréés en sloop des "gazelles".
Il possède 4 voiles : grand-voile (85 m²), voile de flèche (15 m²), trinquette (25 m²) et foc (25 m²).

Le modèle historique du Cap Sizun est la réplique du "LAPART BIHEN" d'Audierne, gréé en Dundee avec en plus un mât de tape-cul placé derrière la barre franche.

Ces bateaux, quand ils étaient armés à la langouste, étaient pourvus d'un vivier à eau vive (c'est pour cela qu'ils étaient ventrus), qui était bouché quand venait le temps de la pêche au thon.

Aux thons, ces bateaux étaient gréés avec des grandes perches appelés "tangons" sur lesquelles on montait un certain nombre de lignes, ainsi que sur le haut du mât de tape-cul et encore deux autres à la traine. Toutes ces lignes qui étaient de longueurs différentes pour ne pas qu'elles s'emmêlent, au moment de les remonter à bord, portaient chacune un nom différent.